Posts Tagged ‘robe’

Expo à Pierrefonds

28 juin 2015

Vous aimez les belles robes et armures du Moyen-Age revisitées à la sauce théâtre ?

Passez visiter l’expo qui se tient au château de Pierrefonds, dans l’Oise. Nous avons eu l’occasion d’y faire un tour aujourd’hui alors je partage quelques photos. Ca peut donner des idées pour nos futures créations 😉

Pour plus d’info, tout est expliqué sur le site du Centre des Monuments Nationaux.

Publicités

Bilan et baptême !

1 février 2015

Et voilà, le carnaval débute officiellement, le weekend prochain, et ma fée va prendre son envol vers Venise, pour le plaisir et pour enfin dévoiler son petit nom, voici un diaporama récap’

Voilà, c’est Celeste d’Isara 🙂

Et pour les curieux, y compris moi, je me suis « amusée » à calculer le temps de préparation et le coût de ce costume.

Le temps?

D’après l’appli Timesheet installée sur mon téléphone portable, j’ai passé en tout 94 heures et 15 minutes sur la création du costume. Ce temps exclut: les cogitations de départ, réalisation des croquis, temps passé à acheter du matériel en magasin ou sur internet, exclut également la préparation du patron sur mesure (patron de base), qui était plutôt de la recherche technique « générale ».

J’ai donc commencé à calculer à ce moment précis:

On pince les pinces

Découpe des « vrais tissus »

Le prix?

Pour ce qui est du coût, j’essaie d’exclure tout ce qui n’a pas été utilisé, comme les boites de perles ou bobines de ruban en surplus, le parapluie qui ne fera pas effectivement partie du costume…. on arrive à environ 380 euros sans compter les frais de port (26 euros cumulés) ni les outils (environ 80 euros cumulés).

Et voilà, vous savez tout ! Rendez-vous après le début du carnaval pour les photos de Celeste à Venise !!!


 

🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂


Décollage imminent !

8 décembre 2014

Bon, dans 2 mois, le carnaval aura commencé officiellement, même si nous n’aurons pas encore atterri ! Bref, c’est presque demain, le grand départ 😉

J’ai enfin trouvé un pantalon « qui va bien » pour porter avec mon costume. Allez, je vous le dis comme ça, je m’étais dit que si j’avais le temps et le courage, j’aurais essayé de faire un pantalon en taffetas des mêmes couleurs que la tenue, pour finir le costume. Mais, à bien y regarder, je n’ai ni l’un ni l’autre. Alors je jette un oeil de temps en temps dans les boutiques de prêt-à-porter. Et là, à l’approche des fêtes, j’avais bon espoir de trouver du noir un peu chic, et c’est le cas ! Je me suis donc empressée de refaire un essayage complet, et j’ai profité de la fraicheur pour prendre  un peu l’air sur le balcon. Le but premier était de tester la chaleur de l’ensemble, mais de toute façon j’avais trop chaud après l’avoir enfilé, donc ça m’a fait du bien de sortir un peu !!! Mais finalement, le froid n’est pas très vif sur le balcon, même si le thermomètre de la voiture affichait 6°C quelques minutes plus tôt….

Enfin, bref, je n’ai pas oublié de prendre quelques photos au passage, voici la métamorphose, épaisseur après épaisseur 🙂

montage

Je me suis rendue compte que je n’avais pas encore commandé mes gants. Je précise que, là aussi, j’avais ambitionné de les faire moi-même, j’avais déjà cousu une paire en velours extensible, mais là en taffetas, ça risque d’être compliqué (et manque de temps et de motivation), j’ai donc laissé tomber l’idée. Je les prendrai sans doute noirs, de toute façon, c’est plus facile à trouver !

Pour essayer, j’ai passé une paire de gants noirs de mon homme, donc un peu trop gros ! mais bien chauds…. C’est aussi pour ça que je n’ai pas encore acheté, je cherche s’il existe des gants à la fois beaux et chauds, mais pour l’instant je n’ai rien trouvé…. je ne sais pas si on peut superposer des sous-gants techniques avec des gants « satin »…. à tester !

costume fini

J’ai toujours dans l’idée de rajouter des détails par ci par là, mais en l’état, il est tout à fait mettable ! Il manque de la customisation sur le devant du corset notamment. Et finalement, je ne sais pas si un collier est nécessaire, je pense qu’il serait de trop. Alors je vais peut-être utiliser mes « zigouigouis » sur le corset ????

Ensuite je me suis demandé si tout ça rentrait dans ma valise cabine ! Alors c’est parti pour un test….

CAM04321

Premier essai avec les vêtements à droite et les accessoires à gaucheCAM04324

Puis autre test, plus concluant, avec les accessoires dans la partie de droite, car dans cette option, je peux caser les bottes, qui ne passaient pas de l’autre coté:CAM04325

Bon, ok, ça dépasse un peu….. peut-être qu’il faudrait retenter l’option sac à vide ??CAM04326

J’ai eu le temps aussi de faire un petit bricolage que je laissais en attente:

CAM04328

J’ai commencé à travailler sur mon accessoire à main aussi, mais je ne rentre pas dans le détail….

La petite robe bleue

9 août 2014

J’ai bien avancé aujourd’hui. J’ai cousu toutes mes pressions sur le devant de la veste. Dommage pour moi, il y en a une qui est morte (il manque le ressort qui clipse), mais ce sera caché derrière le corset. Je n’ai pas encore fait celle(s) de la capuche. Ensuite j’ai assemblé ma doublure de tunique sur la deuxième manche, malheureusement j’ai rencontré un petit problème de pli de tissu qui s’est pris dans la couture, et j’ai dû défaire et refaire un petit bout …. ça m’est arrivé à nouveau quand j’ai fixé ma jupette à plis sur le bas de la tunique… une fois de plus, j’ai dû démonter un petit bout et refaire ! grrr…. Mine de rien, tout ça m’a pris beaucoup de temps. Je n’ai pas encore cousu le bas de la doublure de la tunique sur la jupette. J’ai fait quelques photos avec la tenue complète, et même un aperçu avec le tulle. Enfin, j’ai pu profiter des rayons du soleil en fin d’après-midi pour prendre des photos à la lumière naturelle !

Pressions "mâles" posées

Pressions « mâles » posées

Pressions "femelles" posées

Pressions « femelles » posées

Essayage. Et ça m'en a pris du temps pour coudre toutes ces pressions !!

Essayage. Et ça m’en a pris du temps pour coudre toutes ces pressions !!

Accident de manche, à reprendre !

Accident de manche, à reprendre !

Là, y'a pas à dire, c'est vraiment pas mettable :-/

Là, y’a pas à dire, c’est vraiment pas mettable :-/

La jupette à plis

La jupette à plis

Grrr.... un faux pli :-(

Grrr…. un faux pli 😦

Enfin terminé avec le plus gros de la robe en taffetas

Enfin terminé avec le plus gros de la robe en taffetas

et vue de dos...

et vue de dos…

Essayage tenue complète

Essayage tenue complète

Visualisation des volants de tulle pailleté

Visualisation des volants de tulle pailleté

il faudra choisir la couleur des manches

il faudra choisir la couleur des manches, le noir me tente bien…

Et enfin, une vue extérieure !

Et enfin, une vue extérieure !

Je commence à me demander si je ne vais pas commander de la baleine à couper finalement, ce sera plus facile à installer…. parce que là, je le sens mal quand je vois ce que je vois sur les photos du corset….

Bon… alors, je pense que demain, je vais pouvoir coudre la doublure en bas de la tunique, surement à la main. Et puis je vais devoir commencer la petite veste à manches bouffantes et tulle. Les volants de tulle de la jupe seront au programme par la suite je pense… enfin, je verrai selon mon humeur demain 😉

Ca redémarre !

5 août 2014

Voilà, j’ai repris les choses sérieuses 🙂

Pour commencer, j’ai installé les oeillets sur le corset « test ». J’ai fini par comprendre comment s’utilise l’outil de perçage. J’ai d’abord fait une vraie couture sur mes baleines du dos, car toutes les baleines ne tiennent que par des épingles ! Ensuite j’ai décousu la couture du milieu dos, et enfin j’ai posé les oeillets. Mes oreilles ont sifflé un peu après la pose au marteau de 12 oeillets, mais la bonne nouvelle, c’est que je n’ai tapé qu’une seule fois sur mon pouce 😉

Couture des casiers à baleines

Couture des casiers à baleines

Ouverture de la couture milieu dos

Ouverture de la couture milieu dos

Préparation du matériel

Préparation du matériel

Outil de perçage

Outil de perçage

Perçage

Perçage

Pose des oeillets

Pose des oeillets

résultat

résultat

Les oeillets sur l'endroit

Les oeillets sur l’endroit

Les oeillets sur l'envers

Les oeillets sur l’envers

Vient ensuite le moment de l’essayage. Je me débrouille seule, j’ai donc serré le lacet sur le mannequin, puis enfilé le corset grace au busc.

Essayage

Essayage

essayage

essayage

essayage

essayage

J’en profite pour noter les rectifications que je veux apporter au modèle définitif, notamment ouvrir un peu plus sous les aisselles, élargir un peu au niveau du bassin, et rallonger par endroits (ou en tout cas bien vérifier par rapport à la longueur des baleines, car le coutil ne se comportera pas comme mon tissu d’essai… enfin bref, j’ai pris des notes !)

annotations

rectifications à prévoir

Ensuite, vient le moment de l’essayage avec la sous-robe en laine. C’est ok, en fonction du serrage du lacet, je peux utiliser le même corset, avec ou sans la sous-robe, ce qui est une bonne nouvelle, car selon les conditions climatiques, je n’aurai peut-être pas toujours envie de la porter !

sous-robe en laine

sous-robe en laine

serrage sur le mannequin

serrage sur le mannequin

aperçu

aperçu

essayage

essayage

J’en profite pour voir ce que ça donne avec les bottes à talons:

essayage

essayage

essayage

essayage

Et puisque cette sous-robe est sortie, j’en profite pour y fixer des boutons et faire les boutonnières. J’ai bien un pied-de-biche spécial pour les boutons, mais mon tissu est trop épais. J’ai donc cousu les boutons à la main, sans oublier l’astuce de l’allumette pour avoir la marge nécessaire pour l’épaisseur de tissu des boutonnières.

Boutons sortis du fond d'une boite

Boutons sortis du fond d’une boite

Pied de biche, finalement inutile

Pied de biche, finalement inutile

Couture des boutons

Couture des boutons

Boutons fixés

Boutons fixés

Boutonnières

Boutonnières

Boutonnières

Boutonnières

Gros plan sur la boutonnière

Gros plan sur la boutonnière

Essayage

Essayage

Bien!

Reprenons les choses sérieuses…

J’ai repris le modèle de la tunique de base. Je l’ai posé sur la sous-robe pour vérifier les dimensions, puis j’ai commencé à imaginer la future robe (ou sous-robe), celle qui sera en taffetas bleu !

Vérification

Vérification

sur le mannequin

sur le mannequin

Premier essai, la longueur me plait, mais pas la forme

Premier essai, la longueur me plait, mais pas la forme, je ne peux donc pas me contenter de rajouter de la longueur…

Deuxième essai, plutôt sympa, sachant qu'il y aura le tulle au dessus de toute façon

Deuxième essai, plutôt sympa, sachant qu’il y aura le tulle au dessus de toute façon, et je garde une longueur un peu plus courte.

Petit test de la forme générale avec le corset !

Petit test de la forme générale avec le corset !

Gros plan sur le brouillon des plis de la jupe

Gros plan sur le brouillon des plis de la jupe

Bon, on prend une grande inspiration, et on sort son beau tissu 😀

J’applique mes patrons, j’épingle et je commence à couper !!! bon, avant ça, il a fallu décider quel coté était l’endroit ou l’envers, parce que franchement, ça ne saute pas aux yeux !?!

Taffetas bleu... endroit et envers ??!!

Taffetas bleu… endroit et envers ??!!

On pose et on coupe !

On pose et on coupe !

Et on enchaine sur la doublure

Et on enchaine sur la doublure

tunique coupée dans le tissu et la doublure

tunique coupée dans le tissu et la doublure

je commence les manches et la cagoule...

je commence les manches et la cagoule…

Mais voilà,  j’ai décidé que j’arrêtais après 16h, pour profiter de mon petit et, par chance aujourd’hui, un peu du soleil !!

C’est donc tout pour aujourd’hui… demain est un autre jour 😉

Archives et souvenirs…

30 mars 2013

… mais au fait, comment j’en suis arrivée là ??

Avant de me lancer dans le costume de Venise, j’avais déjà fait un peu de couture…

Bon, il y a très très longtemps, avec Pouine, on cousait des robes pour nos Barbies, à la main ! En utilisant des chutes de tissu de notre grand-mère…

Quant j’étais un peu plus grande ou un peu moins petite, je ne sais plus, je m’étais cousue (toujours à la main) une sorte de robe de princesse avec un vieux drap…

Encore un peu plus tard, j’avais utilisé un pantalon (pantalon d’été, de forme facile) comme modèle pour m’en refaire un, en utilisant la machine à coudre de ma mère, je crois que j’avais acheté du tissu chez Toto. Le problème c’est que la partie arrière de la ceinture ne remontait pas assez haut… Résultat peu concluant.

Et puis quelques années plus tard, une invitation à un mariage m’a donné envie de m’y remettre… Finalement le modèle que j’ai choisi était un peu « too-much » donc je ne l’ai pas porté ce jour-là, mais ça m’a bien plu de me lancer dans la réalisation de ce modèle, c’est à cette époque que je me suis acheté ma machine :

patron

robe

Ce qu’il reste du patron est quelque part avec le tissu dans un carton, mais si je me souviens bien, comme c’était la première fois que j’utilisais un patron, je l’ai découpé ! Erreur de débutante 😀

Je me suis même cousue un petit sac avec les restes du tissu du bustier !

Il m’est arrivé de porter la jupe avec un haut moins « typé ». J’ai eu l’occasion de porter la tenue complète à une fête médiévale ! J’avoue qu’elle est rangée depuis un bout de temps maintenant…

Je m’étais dit que j’aurais pu la customiser pour un prochain carnaval, mais finalement je préfère faire autre chose…

Et puis un autre mariage pour lequel j’ai réalisé et porté ma tenue :

mariage

Le patron est dans un carton au sous-sol et je n’arrive pas à le retrouver sur internet (je ne me souviens plus de la marque).

Le petit bémol sur cette tenue : au départ c’est un modèle avec un tissu très léger et fluide (doublé), et comme le mien est plus épais, les plis au niveau de la poitrine ont créé une surépaisseur, notamment du coté de la fermeture, sous l’aisselle, ce qui la rendait « pas si confortable à porter »…

Voilà pour mes débuts « couturistiques » 😀

Non rien de neuf par ici….

7 décembre 2010

Pour faire suite au commentaire de ma cousine, qui cherchait à savoir où j’en étais dans mon projet, je confirme que je n’ai pas avancé depuis le dernier article !!!

Non non non, je n’ai rien fait du tout. Encore cette fichue faille spatio-temporelle…. 😉

Bref, je n’ai donc rien de nouveau à vous dire, d’autant plus que j’ai déjà tout dit dans ma réponse au dernier commentaire de Pouine, sur mon article précédent.

Mais suite à ce commentaire, j’ai réalisé mon essayage robe et accessoires, pour voir un peu le rendu… J’ai fait quelques photos, alors je me suis dit que je pouvais partager ! 🙂

Je précise quand même que je n’ai pas mis le jupon ni les bottes, et si j’ai grisé le fond c’est parce que les travaux c’est pas beau !  voilà c’est tout…

Finitions sur la robe !

14 novembre 2010

Chose prévue, chose faite… Au programme aujourd’hui : assembler l’arrière de la jupe, et assembler la doublure à la fermeture.

Encore un peu de tortillage de jupe donc :

L’arrière de la jupe n’étant pas encore assemblé, j’en profite pour explorer l’espace intérieur et cranter le surplus de la couture du bas :

Au passage, je retrouve une épingle qui voulait voyager à Venise… raté !

Ensuite j’assemble l’arrière :

Et maintenant il reste à refermer le tout en assemblant, à la main, la doublure sur la fermeture :

Là il ne faut pas avoir peur de se piquer un peu les doigts….

Mais voici le résultat :

Voilà pour aujourd’hui. 🙂

Retour à la couture…

13 novembre 2010

D’abord, les quelques fleurs que j’ai ajoutées hier, et qui ne valaient pas un article juste pour ça…

Et aujourd’hui, je me suis enfin décidée à assembler la doublure de la jupe ! Non ce n’était pas encore fait, parce que je n’arrivais pas à me décider sur la façon dont j’allais l’assembler. Bref, j’ai commencé par surfiler les bords qui s’effilochent à fond !!!

Ensuite, j’ai froncé et assemblé sur le bustier :

Et là, j’ai décidé d’assembler ma jupe et sa doublure endroit contre endroit, c’était ça ma grande réflexion, parce que je ne savais pas ce que ça allait donner, mais ça donne un aspect uniforme à l’intérieur de la robe, et c’est ça qui m’intéresse…

Donc pour réussir ce tour de force, il faut prendre le vetement à l’endroit (donc le tissu est disposé envers contre envers) et retourner uniquement la partie qui nous intéresse endroit contre endroit, ce qui donne une sorte de contorsion au vêtement :

Là j’avoue, j’ai dû moi-même me contorsionner un peu, et ça fait mal au dos…

et puis ensuite couture, j’ai choisi de coudre assez loin du bord, parce que j’ai remarqué qu’à force de faire des essayages et de manipuler la robe, le tissu a tendance à s’effilocher en bas. Donc je laisse une bonne marge, et je choisis un point triple, en espérant que ça résistera !

Et donc, une fois cet assemblage terminé, ça donne ça :

J’ai enfilé mes sous-vêtements Damart, mon jupon, mes bottes et ma robe :

Désolée pour la prise de vue, j’ai posé l’appareil un peu bas… mais bon ça donne une vue d’ensemble.

Ca donne un effet un peu particulier sur le contraste, parce qu’en bas j’avais bricolé un truc un peu bizarre… mais bon, c’est un costume, alors pourquoi pas, de toute façon je crois que je peux difficilement revenir en arrière…

Il me reste à assembler la doublure au niveau de la fermeture, mais je n’avais plus envie de faire ça aujourd’hui !

Perles et Rubans

11 novembre 2010

Aujourd’hui, j’ai continué le travail de customisation de la robe (jupe et bustier), en ajoutant des perles par ci et des rubans par là, et voici les différentes étapes :

J’ai repensé à un des commentaires, je ne sais plus qui me suggérait de prendre les pétales plutôt que les fleurs entières… j’ai donc décidé d’en démonter une pour voir ce que je pourrais en faire :

ça fait 3 fleurs au lieu d’une et c’est moins volumineux, c’est parti pour le montage sur la jupe :

j’ai décidé d’enlever les papillons que j’avais épinglés sur le bustier, car ça faisait trop chargé avec la fleur, ils vont donc changer de place…

je démarre une rangée de perles, sur le contraste du bustier, je trouvais que ça faisait un peu vide à ce niveau là, et en plus il y a une petite imperfection à camoufler :

je remets quelques petites perles ici :

ensuite je replace les papillons :

Rajout de perles sur l’autre coté :

Installation d’un ruban froncé le long de la fermeture à glissière (fallait bien camoufler cette autre imperfection) :

Voilà le travail ! 🙂